Martine Gambazzi

Peinture | Dessin

Petit Herbier 2 | Martine Gambazzi

Née en 1961 à Vevey.
Après des études en atelier et aux beaux-arts de Lausanne, elle entreprend une formation de bibliothécaire-documentaliste, métier qu’elle pratique à temps partiel dans un gymnase lausannois.
En parallèle, n’a jamais cessé ses recherches sur toutes sortes de techniques, supports, formes et couleurs jusqu’à montrer une première fois son travail, en 2005 à la galerie N’dajé, à Morges.

Longtemps son matériau de prédilection fût le bois, associé au verre, par exemple… Solidité et opacité du bois, fragilité et transparence du verre… Multiplier, démultiplier les carrés aux formats, tantôt de 10×10 – 18×18 – 23×23 ou encore 30×30, lui permet de jouer aux gré de ses envies, humeurs et trajectoires poétiques, souvent inspirées du rythme quotidien, du temps qui passe…
Des cailloux laissés sur le chemin… sont dessinés sous forme d’écriture abstraite.
Ses compositions aux couleurs souvent chaudes et chaleureuses… passent des gris-blancs au jaune-sable, du rouge-intense au vert parfois électrique, jusqu’au bleu.

En 2012, avec l’exposition Végétalité, Martine Gambazzi utilise toujours ses carrés de bois assemblés pour former de poétiques compositions autour du végétal. Des envies de changer de médium se manifestent. Elle va glisser progressivement vers le papier… Papiers japon, calques, de soie, …

Lors de ses promenades quotidiennes dans les vignes, elle s’approche des végétaux et découvre un nouveau monde:

«Au bord des chemins, quand je «zoome» sur les herbes, les graminées, les tiges, apparaît alors un monde composé d’une multitude de petits éléments, presque microscopiques, qui bruissent et frémissent, comme soufflés par le vent dans une danse fragile et secrète.»

Expositions

Solstice d’hiver 2008 | Végétalité – EP 2012 | In & Out – SE 2018